Photo de Monsieur Edouard Albert Justin Beckel

Edouard Albert Justin Beckel

Décédé le 22 février 2021 à l'âge de 85 ans
Photo de Monsieur Edouard Albert Justin Beckel
Edouard Albert Justin Beckel
Décédé le 22 février 2021 à l'âge de 85 ans

Cérémonie religieuse

location_on
Église Saint Pierre
57935 Luttange
jeudi 25 février 2021 à 10h30
groups

Message de la famille

Chère famille, chers amis,

C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons le décès de Edouard Albert Justin Beckel survenu lundi 22 février 2021 à Hayange.

Cet espace privé est destiné à recueillir vos condoléances ou le souvenir d’un moment passé.

Merci pour vos pensées.

map

Déroulé des obsèques

  • 1

    Repos en salon funéraire

    location_on
    Chambre Mortuaire
    Rue de Vourles Bertrange
    57310 Bertrange
    Le mardi 23 février 2021 à 16h00
  • 2

    Cérémonie religieuse

    location_on
    Église Saint Pierre
    57935 Luttange
    Le jeudi 25 février 2021 à 10h30
  • 3

    Inhumation

    location_on
    Information indisponible
    Le jeudi 25 février 2021 à 11h30

Faites livrer des fleurs à la famille de M. BECKEL

Bouquet de deuil Empathie
storefrontPartenariat avec un artisan fleuriste local
volunteer_activism0,50€ reversés à Alzheimer France par bouquet
local_shipping Livraison à l’adresse de votre choix
menu_book

Hommages

Conservez un souvenir des hommages rédigés dans un beau livre

Exemple de livre hommage
Le livre hommage met à l'honneur les différents messages et photos partagés sur cet espace avec une mise en page élégante.

7 hommages ont été rendus

  • Les enfants d'Edouard
    Il y a 2 ans

    Texte lu pendant la cérémonie religieuse de papa Cher papy, cher papa, moins d’une semaine après le départ de Monique, ton épouse, nous nous retrouvons pour te dire au revoir. Nous comprenons très bien votre envie et désir de vous retrouver vite, mais cela ne nous simplifie pas la vie et nous soumet à rude épreuve ! Nous garderons de toi énormément de souvenirs. Tu es pour nous un homme courageux, fidèle à ton épouse, ta famille, vivant et mettant en œuvre tes convictions et notamment au service des autres. Exigeant pour toi, mais aussi pour ta famille, tu faisais preuve d’un tempérament certain et de dignité. Tu as aussi toujours aimé le travail et les différents métiers que tu as exercé. Il faut y ajouter un goût certain pour la découverte d’autre pays, d’autres hommes et femmes. Enfin tu étais fier de ce que tu avais construit avec ton épouse, votre famille, votre maison. Tu as clairement été un modèle pour nous. Issu d’une très grande et belle famille, tu as rapidement cherché un métier et c’est dans la boulangerie que tu as réalisé un apprentissage à Yutz. Très vite, tu connaissais toute les côtes depuis Luttange que tu affrontais sur ton vélo, pas toujours facile après une longue journée de travail ! Devenu compagnon boulanger, nous avons toujours bénéficié de ton savoir-faire et la réputation de tes brioches, beignets, bûches, gâteaux d’anniversaires dépasse largement le cadre familial. Tu as travaillé chez plusieurs boulangers, avant que les péripéties de la guerre ne te conduisent à séjourner en Algérie. Tu y as exercé ton métier chez des cousins propriétaires d’une boulangerie à Alger. C’est probablement une des plus belles périodes de ta vie dont tu nous parlais souvent, et tu y serai probablement resté si une jolie fiancée prénommée Monique ne t’attendait. Tu as pris le grade de cuistot lors d’une nouvelle mobilisation avec des séjours en Algérie et au Maroc. Tu en es revenu avec un goût prononcé pour les plats pimentés et la cuisine dont nous avons profité. Nous n’oublierons jamais tes escargots américains, délicieuse préparation que tu avais inventé pour nous faire manger des tripes ! Devenu le boulanger de Luttange avec mamy qui tenait l’épicerie, vos premiers enfants sont arrivés. Après quelques années, devant les contraintes de ce métier et commerce difficilement compatibles avec les exigences d’une vie de famille, tu fais le choix de te reconvertir pour rentrer dans la grande famille de la sidérurgie que tu ne quitteras plus. Métier rude, beaucoup l’on connut dans nos villages. Tu as travaillé dans les forges et notamment aux marteaux pilons. Il est difficile de s’imaginer les conditions de travail éprouvantes et dangereuses tant que l’on n’a pas vu ces engins fonctionner. Pourtant tu aimais ce travail et en étais fier. La vie ne ta pas épargnée, et tu as combattu un cancer du poumon avant tes 40 ans. Tu y as fait face avec un courage et une détermination sans faille qui ont permis une guérison complète. Tout cela sans que tes enfants mesurent la gravité de la maladie et que tu ne laisses transparaitre l’importance du combat exigeant que tu menais. Après cela, tu as pris de nouvelles fonctions moins exposées, notamment en tant que magasinier. Nous voudrions témoigner ici, de ton souci permanent d’agir et vivre en harmonie avec tes convictions, humanistes et ta foi chrétienne. Celle-ci était fondée sur l’éduction que tu avais reçue bien-sûr, mais surtout sur ton adhésion aux principes énoncés dans les évangiles, l’amour du prochain en particulier que tu as tenu à nous faire partager. Cela t’a conduit tout au long de ta vie à prendre des responsabilités et engagements dans de nombreux domaines. Le syndicat d’abord avec un long et fort engagement ainsi que dans le comité d’entreprise qui t’a conduit entre autres à piloter le centre de loisirs autour de l’étang de Volstroff. Tu as œuvré dans l’association sportive du village, l’USL, pendant plus de 20 ans , en tant que trésorier puis de président de la section multisports. On a tous de beaux souvenirs des tournois de handball organisés en plein air et à la belle saison, où tu répondais toujours présent notamment derrière les barbecues. Tu as également participé activement et avec bonheur aux chorales de Luttange, puis celle de Chant Heurlin. On ne peut passer sous silence ce beau voyage et ces belles rencontres lors du voyage en Russie organisé par Chant Heurlin dont tu nous a tant parlé. Ta médaille d’or de donneur de sang, ta longue participation au conseil de fabrique sont d’autres illustrations de ton engagement. Evidemment, ta vie professionnelle, tes engagements, la maison que tu as construite, ne te laissais plus beaucoup de temps à la maison et derrière maman assurait pleinement son rôle de mère de famille. Il serai exagéré de dire que cela a toujours été serein… et là ou cela se gâtait un peu, c’est quand tu avais l’estomac vide. Un talon d’Achille que tes sœurs connaissaient bien aussi ! Pour autant votre amour n’a jamais faiblit. On a fêté avec vous le 1er septembre 2019 vos 60 ans de mariage, célébrant une très belle histoire. Avare en mots lorsqu’il s’agissait d’exprimer tes sentiments, ton amour se manifestait par des signes discrets, les beaux cadeaux que tu faisais à la naissance de tes enfants, par exemple. Après ton isolement à l’hôpital de Bel Air, tes premières paroles ont été prononcées pour demander des nouvelles de maman. Bien-sûr, nous voulons évoquer les années bonheur qui coïncident avec une belle et longue retraite, plus de 35 ans ! Tout en maintenant nombre de tes engagements, tu as pu t’adonner à tes passions et plaisirs, t’occuper de ta fille en lui préparant ses petits déjeuners tous les matins, élever des animaux, lapins poules, moutons entre autres pour le plus grand bonheur des petits enfants, t’occuper de ton jardin qui était devenu ton quartier général et un lieu de haute expérimentation. Tu y a même découvert les vertus thérapeutiques du jardinage en les expérimentant sur nous ; rien de tel que l’exercice en plein air tôt le dimanche matin, en bêchant par exemple ou en mondant les lapins, pour dissiper les vapeurs de la soirée de la veille ! Ces dernières années ont été plus difficile avec l’apparition de handicaps qui te limitaient dans tes déplacements, l’arrivée de douleurs, la dépendance sans parler de ces dernières semaines en partie coupés de ta famille. Pour autant, par dignité et ta préoccupation de ne pas créer de soucis à tes proches, jamais tu ne t’es plaint et quand nous te demandions comment tu allais, tu répondais invariablement « ça va » avec un beau sourire. On a bien-sûr une grosse pensée pour maman, qui a tout fait pour te garder auprès d’elle jusqu’au bout. C’est difficile de te voir partir avec maman, aussi vite, mais nous nous réconfortons dans votre conviction inébranlable que vous vous retrouvez tous les deux dans une nouvelle vie. Papa, papy, tu n’as jamais été un grand démonstratif sans que pour autant nous doutions de ton amour. Par contre nous tenons à te le dire haut et fort que nous t’aimons et sommes très fiers de toi. Au revoir cher papy, cher papa nous vous embrassons très très fort maman et toi

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Famille BECKEL Camille
    Il y a 2 ans

    A toute la famille, chers tous, Nous sommes sincèrement de tout cœur avec vous et nos pensées attristées et émues vous accompagnent en ce moment très difficile. Edouard est maintenant en paix et a rejoint sa chère Monique. Quand le temps aura fait son œuvre, il restera les souvenirs des moments heureux passés avec eux. Avec toute notre sympathie et notre affection. Nous vous embrassons bien fort, Marinette, Nathalie, Florence, Sabine, Corinne, Joël, Marine et Thomas

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Martine et Didier
    Il y a 2 ans

    Et voici que Edouard a rejoint Monique, son épouse ; ils resteront désormais unis comme durant toute leur vie. Nous qui avons partagé de beaux moments de joie avec eux, sommes tristes et touchés. Nous pensons très fort à Vous tous et vous témoignons toute notre affection. Avec toutes nos pensées, Martine et Didier

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Anne & Romain Bonhomme
    Il y a 2 ans

    Nous vous adressons toutes nos sincères condoléances en ce moment de deuil. Soyez assurés de notre soutien, notre réconfort et nos pensées pour vous accompagner dans ce moment difficile.

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Cathy François
    Il y a 3 ans

    C'est avec tristesse que je vous présente mes sincères condoléances pour le décès de votre papa qui aura préféré partir rejoindre sa chère et tendre plutôt que de vivre sans elle! Je pense à vous, enfants et petits-enfants, quelle épreuve de perdre deux êtres chers en quelques jours! Mes prières accompagnent mes pensées positives pour qu'ils fassent leur voyage ensemble et pour qu'ils reposent en paix tous les deux! Je vous embrasse ! Cathy

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Jean-Jacques PATERKIEWICZ
    Il y a 3 ans

    Avec beaucoup de tristesse nous avons appris le départ de votre papa, Edouard. Il ne souffre plus et ne restera seul sans Monique, ils sont partis ensemble. Toutes nos pensées vont vers vous et toute la famille. On vous embrasse fort. Fabienne et Jean-Jacques

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Régis & Florence
    Il y a 3 ans

    Votre papa a rejoint la femme de sa vie... Il a laissé ses souffrances ,laisse un vide immense mais également des milliers de souvenirs, de moments de bonheur dans vos cœurs . Accrochez vous aux souvenirs pour le confort, appuyez vous sur votre famille et vos amis pour la force Nos chaleureuses pensées vont vers vous et votre famille endeuillée . Nous vous embrassons bien fort Florence et Régis

    0 personne(s) aime cet hommage
send

Prévenir les proches

local_florist Faire livrer des fleurs